Portrait de Barbara Bertoli

Née à Genève, Suissesse, d’origine italienne, Barbara a commencé sa carrière professionnelle à l’âge de 16 ans dans le domaine médical. Elle a travaillé à Paris dans l’événementiel et la restauration de luxe. Son point fort est la communication, chroniqueuse dans la matinale d’une radio locale pendant plusieurs années, elle a œuvré en partageant chaque jour avec les auditeurs sa chronique « Les bons plans de Barbara ». Aujourd’hui créatrice de contenu, elle a la faculté de mettre en lumière différentes marques et établissements à travers ses expériences en Suisse et à l’étranger, qu’elle communique sur son site internet et ses réseaux sociaux. 


Bonjour Barbara. Merci beaucoup d’être ici avec nous aujourd’hui et d’avoir accepté de répondre à quelques-unes de nos questions. 

Le plaisir est partagé. Merci à vous de m’accueillir si chaleureusement.


Tu as acquis énormément d’expérience dans le milieu de la communication. Parle-nous un peu de tes différentes spécialités !

La communication a toujours fait partie de mon ADN. Je réalise des interviews et des podcasts pour mes clients en mettant en lumière leur marque ou leur établissement. Je leur donne également de la visibilité en publiant des articles sur mon site internet. Je travaille aussi dans le domaine des relations publiques et relations presse pour des événements à Genève. J’organise fréquemment des rencontres pour mettre mon réseau en contact avec ma clientèle. J’ai également des demandes en tant que maîtresse de cérémonie pour des événements privés ou d’entreprise. 


Qu’est ce qui te plait le plus dans ton travail ?

J’aime tout particulièrement partager mes expériences et faire découvrir à mon audience de nouveaux lieux et activités qui existent et qui méritent d’être mis en avant. J’aime ce travail car il est varié, dans chaque lieu une histoire est à raconter que ce soit celle d’un restaurant, d’un hôtel, d’un concept ou d’une étape de vie humaine. 


As-tu un objectif que t’aimerais atteindre prochainement ?

J’ai toujours mille projets en tête, je réalise certains d’entre eux selon les opportunités qui viennent à moi ou celles que je vais chercher. Chaque personne que je rencontre peut potentiellement être un client. J’aime particulièrement parler des nouveautés qui arrivent sur le marché ou de lieux insolites. Mes lecteurs sont toujours très friands des originalités que je peux leur proposer tout comme un endroit simple et sans chichi. Ma communication est basée sur l’authenticité de mes expériences que je retranscris à travers mes articles.



As-tu un projet qui te tient à cœur ?

J’aimerais développer mon activité à l’étranger. Récemment j’étais dans la région des Pouilles en Italie et je me réjouis de partager ces lieux uniques. Je n’ai pas de frontière. Du moment où la destination ou le projet entre dans ma lignée éditoriale, je suis preneuse. A titre plus personnel, je suis partenaire de l’association No Difference qui aide les personnes en situation de handicap à concrétiser des rêves et des défis dans divers sports et domaines artistiques. Cela m’ouvre une autre réalité, qui me stimule encore plus à aller de l’avant et à réaliser mes rêves. 


Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait suivre la même carrière que toi ?

Il faut avoir de l’audace, oser et ne pas avoir peur de se prendre un refus. Souvent les gens me disent qu’ils ne peuvent pas faire ce que je fais, aller à la rencontre des gens. Alors je leur dis à chaque fois : au pire on te dit « non », au mieux on te dit « oui ». Vous seriez surpris par le nombre de « oui » que vous pouvez recevoir. Je dirai aussi qu’il faut suivre son instinct. C’est ce que j’ai toujours fait. Il faut être attentif à bien écouter cette petite voix qui nous parle, car elle est de très bons conseils. 


Comment fais-tu face au doute et à l’adversité ?

Croire en soi. Écouter les conseils et les critiques objectives qu’on vous donne. Il faut être sur le terrain pour apprendre au mieux le métier. Il n’est pas nécessaire d’avoir fait de hautes études pour réussir dans la vie. A l’époque, quand je travaillais à l’Etat de Genève, beaucoup de personnes me disaient que j’étais folle de quitter cet emploi au vu de la garantie d’emploi qui m’était plus ou moins assurée. Il faut dissocier ses peurs de celles des autres. Je me suis fait confiance et six mois après je signais mon contrat à la radio, ce qui a littéralement changé mon énergie quotidienne. J’étais enfin épanouie professionnellement à 40 ans ! Il n’est jamais trop tard pour changer de travail ! 


Tu voyages beaucoup dans le cadre de ton travail. Il y a-t-il un endroit où tu aimerais aller ?

Il m’est impossible de donner un lieu en particulier. Je retourne rarement deux fois au même endroit afin de découvrir un maximum de lieux magnifiques que notre planète a à nous offrir. Malheureusement je n’aurai pas le temps d’en faire le tour, alors je préfère changer de destination aussi souvent que possible. La Suisse offre de merveilleux joyaux que je ne cesse de découvrir. Pour ce qui est de l’étranger j’ai dans ma to do liste : Japon, Laponie, Islande, Nouvelle Zélande et Argentine.



AGUAdeORO a eu la chance de pouvoir collaborer avec une personne aussi talentueuse et optimiste que Barbara Bertoli. Si vous souhaitez en apprendre plus sur son travail et êtes intéressé par ses services, consultez son site internet : https://www.barbara-bertoli.com/, ou sa page Instagram : https://instagram.com/barbarabertoli_?utm_medium=copy_link 

Elle se fera un plaisir de vous rencontrer!